Revue balint

La revue Balint paraît deux fois par an. Les autres numéros peuvent être commandés et envoyés par la poste.

Généralement le thème de la revue de printemps est celui abordé à la journée d'étude et il s'agit d'un thème original en automne.

 

S'abonner ou commander une revue

 

Revues disponibles

 

N°114:  Psychothérapie de l’enfant. Orienter, accompagner, soutenir.

 

N°113: Vieillir c'est vivre - Soignants et soignés au fil du temps.

Dans le n° 111 sur l’interculturalité, nous avons vu que la mission du soignant se complique lorsqu’il y a différence de langue, de culture, de religion et qu’il s’agit d’admettre l’existence d’autres référentiels que le sien. Il semble que les mêmes mots peuvent être utilisés lorsqu’il s’agit d’un patient âgé.
En effet, la relation aux soins, à la vie, à la mort, à la place dans la société peut faire d’un « vieux » un étranger ! Sauf que….ce vieux, c’est notre reflet si pas aujourd’hui, demain ou peu après….et cela nous fait d’autant plus peur !

Une fois encore, nous mettre à l’écoute de l’autre mais aussi repérer nos mécanismes de défense peut nous aider à aller vers l’autre et à continuer, au fil du temps, à tisser du lien qui donne sens à nos vies de soignants, à nos vies « tout court » !

Vous trouverez dans ce numéro les actes de notre journée d’étude qui s’est tenue à l’hôpital Erasme (ULB) le 1er décembre 2012 et d’autres textes encore pour alimenter vos réflexions sur le sujet.

Consulter le SOMMAIRE

 

N°112: Les groupes Balint. Origines, spécificités et évolutions à travers le monde.

Il y a un peu plus de soixante ans, Michael Balint a créé les groupes qui portent son nom, dans le contexte de l’après-guerre où les personnes à soigner étaient légions et les soignants formés à l’approche psychologique peu nombreux.

L’origine de cette idée, la création et le développement de ces groupes, leur évolution à travers le temps et leur adaptation aux contextes de leur application dans le monde méritent qu’un numéro entier de la revue Balint leur soit consacré.

Que ce partage d’expérience puisse vous donner le goût d’entrer dans cette démarche ou de l’approfondir.

Consulter le SOMMAIRE

 

N°111: Interculturalité. Rencontrer l'autre dans la relation de soin.

Rencontrer l’autre pour mieux le soigner. Quelle ambition ! Dès que s’installent les différences de langue, de culture, de coutumes, d’habitudes, de références, de religion… la mission du soignant se complique. Il doit admettre qu’il existe d’autres référentiels que les siens, que son impuissance et son ignorance vont le mettre en échec malgré lui, que sa compétence n’est pas universelle et que sa bonne volonté n’y suffira pas.

Rencontrer l’autre comme sujet dans sa différence, c’est accepter qu’il existe simultanément plusieurs logiques, que les symboles les plus évidents pour nous peuvent radicalement changer de sens pour l’autre, que nos urgences ne sont pas nécessairement celles des autres, que nous avons été programmés à notre insu par notre culture d’origine et qu’il faut pouvoir se remettre en question pour aller vers l’autre.

Ce numéro de la revue Balint contient et développe les actes de la journée d’étude qui s’est déroulée à Erasme le 19 novembre 2011 sur l’interculturalité.

Consulter le SOMMAIRE

 

N°110: L'Attachement. Exploration des sources d'un fleuve familier.

 La question de l’attachement est traitée sur internet. On y trouve du meilleur et du moins bon. Il nous manque la lecture de textes scientifiques étayant ces concepts.

Comment le médecin généraliste, l’infirmière, l’ostéopathe, l’accoucheuse, le psychothérapeute pourrait-il ou elle être en contact avec ces phénomènes d’attachement ?

Comment aborder ces théories des troubles de l’attachement ? Quelles connexions avec les autres théories de type psychanalytique et les neurosciences ?

L’objectif de ce numéro est de donner le goût de s’y informer et de fournir quelques pistes de réflexion à travers quelques situations cliniques et de proposer une bibliographie de ces troubles de l’attachement.

Vous donner l’envie d’en savoir plus au cœur de votre travail au quotidien et nous aurons rempli notre objectif.

Consulter le SOMMAIRE

 

N°109: Les symptômes médicalement inexpliqués. Quel sens à la maladie? Richesse et agacement.

Que faire face à des tableaux symptomatiques florides et répétitifs qui n’entrent pas dans les catégories connues de nos connaissances médicales et qui nous irritent?
Employer des termes flous qui ne trompent personne ? Accuser le patient de jouer la comédie ? Se culpabiliser de ne pas tout savoir et tout comprendre ?
Et si le symptôme était parfois symbole ? Et le polymorphisme devenait richesse ? Et si le médicament de ces maladies était la personne même du médecin ?
Quel sens aurait la maladie ?

Comment diverses approches psychothérapeutiques abordent-elles ces maladies ? Avec quelles visions des psychothérapeutes et des médecins de divers courants peuvent-ils percevoir la maladie et les symptômes donnés ?

Voici des jalons de réflexion pour mieux accueillir nos patients!

Consulter le SOMMAIRE

 

N°108: Vivre ses émotions au coeur de la relation de soin

Joie, bonheur, amour, tristesse, chagrin, colère, rage, jalousie, passion, dégoût, fascination… les émotions s’invitent sans prévenir dans la relation thérapeutique.
Faut-il s’en protéger quand elles surgissent ? Comment les vivre, les canaliser, les mettre au service de la relation ?
Et quand elles sont trop fortes ? Que faire de cet impact ? Car il s’agit de vivre, de comprendre, de partager éthiquement, de construire…
Ce numéro part de l’expérience clinique vécue par des soignants de terrain pour analyser ces ressentis et poser des balises.

Consulter le SOMMAIRE

 

N°107: La relation thérapeutique en médecine et en psychothérapie

Comment la relation thérapeutique est-elle vécue en médecine et en psychothérapie?
Comment les apports spécifiques des diverses approches psychothérapeutiques peuvent venir enrichir la palette du soignant qu’il soit de première ligne ou qu’il exerce une fonction d’écoute psychothérapeutique plus spécialisée ?

 

Consulter le SOMMAIRE

 

N°106: Le rêve et l'imaginaire en médecine : Quelle part leur donner ?

Devenir soignant participe souvent à la réalisation d’un grand rêve. Mais la formation scientifique de soignant me prépare-t-elle à accueillir les rêves des autres ? Mon imaginaire doit-il se taire et l’imagination de mes patients doit-elle être canalisée ?

Le soignant reçoit peu d’informations au cours de ses études pour le préparer à entendre ses rêves et ceux des autres, son imaginaire et celui de ses patients. Doit-il se désintéresser complètement de ce  sujet? Le laisser entre les mains des psychiatres, psychologues et psychanalystes ou, au contraire, laisser une part au rêve et à l’imaginaire dans son discours et dans celui de ceux qu’il soigne ?

Dans la poursuite de sa réflexion sur le cadre des soins, la Société Balint a rassemblé dans ce numéro des bases théoriques et des vécus humains pour réfléchir aux dimensions multiples de la question.

Consulter le SOMMAIRE

 

N°105: Qui me soignera demain? Médecine et changements de société

Qui me soignera demain? Vers quel devenir se dirigent les professions de soin? Vont-elles perdre leurs âmes sous les coups des remodelages sociaux incessants? Profiteront-elles de ces ajustements pour s'assouplir et se dépoussiérer? Les soignants actuels s'adapteront-ils ou résisteront-ils avec raison? L'écoute sera-t-elle valorisée? La technique va-t-elle tout envahir et déshumaniser?

L'avenir peut être perçu avec crainte mais il peut aussi être le résultat de nos actions dès maintenant. C'est cette option qu'a retenue la société Balint belge en réunissant des acteurs de soins représentatifs de leur profession et des intervenants sociaux. L'avenir sera ce que nous en ferons et les nouveaux soignants surgiront à l'appel de nos exemples et de nos motivations. Ce numéro reprend les interventions des orateurs de la grande journée d'étude du 22 novembre 2008.

Consulter le SOMMAIRE

 

N° 104 : La perversion, inversion de la loi ou amour de la haine

Approches des concepts de la perversion
- Perversion narcissique et manipulation
- La perversion en institution
- Prise en charge de la victime; tentative de synthèse
- Bibliographie spécifique de la perversion

Consulter le SOMMAIRE

 

 

N°103 : «Le travail, c’est la santé ?; Nos patients souffrant au travail »

Prise de conscience des enjeux du travail via quelques vignettes cliniques.
Témoignages d’un travailleur ;
Développement d’aspects sociologiques, philosophiques et sociaux. Partages d’expériences ;
Rôle du médecin conseil et contrôle du travail.

Consulter le SOMMAIRE

 

 

 

N° 102 : «Quand les soignants se donnent un genre … Masculin et féminin dans la relation de soins »

Un soignant homme est-il identique à une soignante femme ?
Le soignant est-il un ange asexué ? Cette revue explore le monde des genres dans ses différences, ses complémentarités et son polymorphisme, et aborde l’éthique de la relation de soins.

Consulter le SOMMAIRE

 

 

n°101 : «Soigner au delà des preuves. L’EBM, aide ou obstacle ? »

La médecine par les preuves a l’idéal d’aider le médecin à préciser sa démarche scientifique, à affiner son diagnostic, à coordonner ses traitements. Elle aide les soignants à communiquer entre eux en établissant un « dictionnaire » commun. Ce référentiel est-il une aide ou un obstacle dans la rencontre avec  le patient qui désire être reconnu comme personne humaine, complexe, individuelle, imprévisible et possédant son propre « dictionnaire » ?

Consulter le SOMMAIRE

 

 

N° 100 : « Les blessures de l’âme. La relation soignant-soigné à l’épreuve du traumatisme »

Les blessures de l’âme se veulent le reflet des souffrances vécues par ces soignants de première ligne confrontés à leur intensité dramatique. De la définition du traumatisme psychique à l’état de stress post-traumatique, le lecteur sera confronté aux approches modernes du traumatisme.

Consulter le SOMMAIRE